05- Justification des 8 règles harmoniques

1) La copie

La copie d’un accord revient de découper en deux parties le temps occupé par l’accord. Cette règle permet d’enrichir un enchainement tout en gardant les accords fondamentaux.
 

2) Substitution au Triton

Prenons un maj 7 : sa tierce devient la septième de son triton, et sa septième devient la tierce de son triton :
C7 : [ C ,  G ,  E, Bb ]
Gb7 :  [ Gb, Db, Bb, E ]
 Les deux accords sont considérés comme équivalent harmoniquement, d’où la substitution possible.
 
Par contre ce n’est pas le cas d’un accord mineur :
Cm7 :  [ C, G, Eb, Bb ]
Gb7 :  [ Gb, Db, Bb, E ]
Le Eb n’appartient pas aux notes caractéristiques du Gb même altéré.
 
La substitution est possible à partir d’un accord majeur :
CM   : [ C  , G  , E,   B ]
Gb7 :  [ Gb, Db, Bb, E ]
 
Le B passe vers un Bb donc suivant un chromatisme descendant, harmonique.
 

3) Préparation par le Dorien

Les principes d’équivalence par la tierce / septième et des demi-tons descendants permettent de justifier cette règle :
Dm7 :  [ D, A, F, C ]
G7 :  [ G, D, B, F ]
La septième du G7 est la tierce du Dm7 : F
La tierce du G7 est la septième descendante du Dm7 : C va vers B
Donc l’enchainement Dm7 G7 est harmoniquement possible.
 

4) Préparation par le mixolydien

Les mêmes principes utilisés permettent de justifier cette règle :
G7 :  [ G, D, B, F ]
CM :  [ C, G, E, B ]
La septième du CM  est la tierce du G7 : B
La tierce du CM est la septième descendante du G7 : F va vers E
Donc l’enchainement G7 CM est harmoniquement possible.
 

5) Préparation par le lydien

Les mêmes principes utilisés permettent de justifier cette règle :
Dm7 : [ D, A, F, C ]
A7 : [ A, E, C, G ]
La septième du Dm7 est la tierce du A7 : C
La tierce du Dm7 est la septième descendante du A7 : G va vers F
Donc l’enchainement G7 Dm7 est harmoniquement possible.
On notera que dans ce cas, le mouvement se fait par double demi-ton descendant, également admissible.
 

6) Destruction à gauche

Règle basée sur l’intuition de l’auditeur car l’accord détruit est, au mieux, reconstruit à l’oreille, au pire, oublié. Cette règle permet d’alléger des enchainements trop  prévisibles.
 

7) Ajout à droite d’une quarte de même type

Un accord et sa quarte sont liés harmoniquement du fait que l’accord est simplement la quinte de la quarte.
Toutefois les deux accords ne partagent pas le même couple (tierce, septième) même à un demi-ton descendant prêt :
C7 : Fond : C, Quinte : G, Tierce : E, Septième : Bb
F7 : Fond : F, Quinte : C, Tierce : A, Septième : A
Les deux accords ne sont donc liés que leur harmonique commune : la quinte, cette relation doit donc être respectée sur le couple tierce, septième, ce qui implique que les deux accords doivent être du même type (un Cm7 sera suivi d’un Fm7).
 

8) Ajout à droite d’une quinte de même type

Même raisonnement que pour la règle 7, mais en prenant la quinte de le fondamentale au lieu de la quinte de la quarte.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :